Rechercher

Voyager librement orientés dans le vaste océan de nos émotions

#émotion #désir #corps #sexualité #horscontrôle #anneracine

Comme l'eau, nos émotions nous constituent et parfois même elles nous submergent. Elles nous portent et nous mènent dans la grande traversée de la vie.

Sécurisés et un peu enfermés dans nos luxueuses embarcations, nous savons naviguer convenablement, nous connaissons les cartes du monde et des mers, nous suivons leurs routes et nous avons bien appris à en respecter les règles et les lois. Mais que faire de toute cette eau, de toutes ses expériences, de toutes ces émotions ?

"La civilisation s'empare de nous et nous enveloppe de façon que notre pauvre petit être ne peut résister à toutes les émotions qui l'assaillent sans cesse."

Pierre-Jules Stahl . Les pensées et réflexions diverses (1841)

Nous pensons aujourd’hui que le meilleur moyen d’arriver à fin d’un souci, d’un problème ou d’une limitation est d’en prendre le contrôle. Comprendre le problème, le gérer, l’apprivoiser servirait alors – raisonnablement – à l’éliminer. Stratégie de combat. Dégâts assurés. Paix provisoire. Et c’est malheureusement ce qui se fait souvent dans les approches thérapeutiques actuellement. Confusion légitime. Période de transition.

Les émotions ont un langage autonome qui ne ressemble en rien à celui de la pensée. Elles ne parlent pas à la partie « raison – logique – morale » de notre cerveau. Elles s’expriment à travers notre corps physique, émotionnel et subtil, elles nous disent par nos ressentis notre manière de nous comporter, sans dépendre de nos autorisations. Elle ne répondent pas à la pensée construite, elles obéissent à la vérité du moment.

Leur autonomie, leur liberté, leur sauvagerie parfois peuvent faire peur à qui ne leur fait pas confiance. Elles pourront alors être ressenties comme menaçantes puisque hors du contrôle mental.

Pourtant c'est en se détournant d’elles que nous devenons des victimes de nous-mêmes, que nous nous persuadons être ceci ou cela, obéir à ceci ou à cela, pour cette raisons ci ou cette raison là, construisant ainsi toutes sortes de croyances limitantes et négatives de nous-mêmes. Et pourtant rien de cela n'est physique ou concret, tout ce que nous imaginons, supposons, craignons on désirons n'est que pensée et imaginaire.

Pourquoi nous méfier de l'authenticité et de l'objectivité de nos émotions ?

Quasiment tous les langages des sciences et du savoir sont bâtis sur la compréhension cognitive, l’effort performant et la maîtrise que ces derniers peuvent exercer sur le corps et la pensée. Contrôler sa colère, guérir ses anxiétés, apprendre la patience, maîtriser sa libido ; tant d’expressions qui en disent long sur notre rapport aux émotions. A tenter d'apprivoiser nos émotions, à imaginer devoir les contrôler, c'est simplement à côté de notre véritable Moi que nous passons !

Nos émotions nous parlent, elles nous disent ce que nous sommes, ce que nous vivons à chaque instant et elles nous parlent de notre relation à l’Autre et à notre environnement. Des millions de perceptions que nos sens captent de l’intérieur et de l’extérieur de nous, les émotions en sont l’expression ultime et parfaite. Elles nous disent par les sentiments et les émotions ce qui EST.

Il n’y a rien à changer dans le Etre. Ce qui est n’existe que dans le présent et ne peut être changé.

Comment aborder cet espace émotionnel qui nous échappe ?

Ce qui a été n’a plus besoin d'être. C’est donc entre ces deux temps ; entre le présent et l’intention que peuvent se poser nos actes. Nous les appelons changements, alors qu’ils ressemblent plus à des « chemins » dans le grand voyage de nos perceptions et de nos sentiments. Le changement est une constante, rien n’est figé, tout est constamment en mouvement. La transformation est continue. Et nos neurones qui dessinent chacune de ces routes dans notre cerveau. Et à chaque nouveau croisement un choix de plus, un espace de liberté élargi au niveau individuel et au niveau du rapport à l'Autre.

"Vous ne pouvez pas caresser les gens avec des mots"

F.Scott Fitzgerald

Alors, encore une fois, comment faire lorsque ces émotions objectives nous font faire des choses qui nous dérangent la vie, qui nous empêchent, qui nous limitent ?

Il n’est pas possible de faire totalement taire sa pensée, il est néanmoins possible de diriger la pensée dans la conscience en posant notre attention sur autre chose que sur elle-même. C’est donc en portant son attention sur ce que notre corps nous dit, que nous nous familiariserons avec lui et avec son langage. C’est dans ce dialogue que se révèlent les possibles, les désirs matures et profonds, les subtilités d’un langage qui ne s’apprend pas puisque le ressentir suffit à le légitimer. C’est également dans cet échange sensuel que se libèrent les impressions, les intuitions et les évidences.

"Il est des émotions tellement délicates et des objets si ravissants qu'on ne saurait les exprimer qu'avec des couleurs ou des sons. On doit regarder les arts comme une sorte de langue à part, comme un moyen unique de communication entre les habitants d'une sphère supérieure et nous."

Joseph Joubert - Les carnets et textes recueillis (1938)

C’est dans l’accueil inconditionnel des émotions, quand nous nous alignons à elles que l’échange se fait. Il suffit alors de poser sur les émotions ressenties comme négatives ou limitantes un regard différent, y poser des intentions différentes, les lier à des ressentis différents pour qu’elles se transforment – au gré – de notre vérité intérieure, de notre véritable « Soi ».

" Lorsque le cœur est agité par une émotion profonde, il s'ouvre péniblement, malgré lui ; mais une vague pousse l'autre, et elles arrivent au rivage en paraissant reculer sans cesse."

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

« Cela me semble un peu trop facile », me disent parfois mes patients. L’idée que le facile est l’ennemi de la qualité semble bien acquise, celle qu’il faut souffrir et se battre pour mériter la paix. En mettant la peine et l’effort comme la condition du succès, nous ne connaissons plus que la performance et la compétition. Traduction d’une pensée et d’une lecture du monde vieille de 8000 ans.

A l’aube d’une nouvelle ère, et si nous apprenions à nous réconcilier avec nous-mêmes ?

Et si cela était plus « facile » que nous l’imaginions ?

Et si tout cela était juste accessible, juste naturel ?

C'est sur ce Corps et sur son Langage que je base toutes mes approches de dialogues et de transformations avec les Haut-Potentiels, dans mon approche en sexologie du désir et de la pulsion ainsi que dans mon approche en Coaching PNL et en Hypnose Eriksonienne et Sexuelle.

Des approches allant du détachement à l’observation, de l’épluchage à l’abandon, de l’autorisation à la révélation.

Merci pour votre lecture et vos retours, curieuse et indiscrète que j'aime être.

Anne Racine

ADRESSES ET HORAIRES

UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS


Neuchâtel
Avenue de la Gare 6
2000 Neuchâtel

Consultations

lundi, mercredi et vendredi
+ 1 samedi par mois


 

Paris 
26 Rue Saint Placide
75006 Paris

page de paris therapie

Consultations à distance sur RV

Consultations mensuelles ve-di (ICI)